Vous avez décidé d’accompagner un proche âgé ou en situation de handicap à domicile. La plupart des gens qui prennent cette décision ne sont pas totalement préparés et ne savent pas en quoi comporte cette tâche car ils le font avant tous avec amour.  

       La plupart des aidants naturels finissent par s’oublier avec le temps, car les besoins de la personne aidée passent progressivement avant le leur. Quelques-uns d’entre eux s’isolent, et parfois ne sont plus capables d’accepter les demandes constantes et deviennent moins patients, voir agressifs.  

        N’attendez pas d’en arriver là. Prenez les devants.  Il est important de vous organiser et de connaître vos limites afin d’éviter l’épuisement. 

        Voici 9 conseils qui pourraient vous être utile: 

 

    Évaluez concrètement les besoins et désirs de la          personne aidée

         Dans un premier temps, il faut prendre connaissance et évaluer ce que la personne aidée est capable d’accomplir de façon autonome. Voir « le verre à moitié plein » (Ex: Évaluer le risque de chute au domicile, ses capacités de cuisiner, manger seul, s’habiller, se laver, entretenir son cadre de vie, la stabilité de son état de santé). 

        Il faut l’encourager à maintenir ses acquis. Énumérez les taches ou il/elle a de la difficulté, a-t-il /elle besoin d’une aide partielle, ou d’une aide complète. Seriez-vous en mesure d’aider votre parent ou conjoint sur le long terme ? Qu’est-ce que vous pourriez mettre en place pour subvenir aux besoins de votre être cher de façon durable. 

        Dans la mesure où votre parent ou proche est alerte et orienté, il faut toujours le consulter et avoir son accord pour les décisions qui le concerne. Il faut le responsabiliser au maximum et qu’il soit toujours acteur de sa vie. Le mettre face à ses problèmes en lui demandant quelles solutions lui conviendraient le mieux. Il peut s’agir de ce qu’il souhaite manger au souper, la façon dont il souhaite s’habiller aujourd’hui et comment il envisage l’avenir. 

        Garder en tête que votre proche n’est pas un enfant. Diminuez la pression sur vos épaules. Laissez-le choisir, et trouver sa solution.  

 

      Fixez-vous des limites

         Il faut savoir qu’au départ, on est aidant naturel sans le savoir. Cela commence par une aide par si, une aide par là.               Puis on ne s’en rend même plus compte lorsque cela devient fréquent, voire envahissant.

         À un moment donné, on est pris parce qu’on a pris l’habitude de dire « OUI » et ce n’est pas facile de dire « NON ».           Il s’agit quand même de votre époux ou votre parent… 

        Nous vous conseillons de faire une introspection sur vous-même et de réfléchir à ce que vous acceptez de faire, et à quel moment vous avez besoin d’aide complémentaire.  

        Communiquez avec la personne aidée, et verbaliser ce que vous ressentez calmement, ce que vous souhaiteriez mettre en place, lui faire des propositions concrètes de personnes ou d’entreprises qui pourraient offrir des services.  

        L’important dans le fond, c’est que le service soit fait et que vous gardez des relations harmonieuses avec votre proche.  

       Réservez-vous du temps de qualité et de joie de vivre avec votre parent, conjoint ou proche. 

       Profitez de la vie un jour à la fois et cherchez à créer de bons moments, heureux. 

 

       Entourez-vous

         Toutes les aides sont bonnes à prendre. Vous ne pouvez pas tout faire seul. 

        Cela peut être la famille, un proche, un voisin. Donner une mission à chacun d’entre eux selon leurs volontés d’implication et leurs disponibilités. 

        ll existe peut-être des groupes de soutien dans votre quartier, renseignez-vous auprès de votre bureau d’arrondissement. C’est en parlant avec des gens qui vivent la même chose que vous que vous pourrez trouver des pistes de solutions aux difficultés du quotidien, et faire de nouvelles connaissances par la même occasion.  

 

      Services d’accompagnement

         Plusieurs associations, CISSS (anciennement appelé CLSC), services d’aide à domicile existent. Nous savons que ces services publics sont très achalandés suite à la demande qui est grandissante d’année en année. Il y a beaucoup d’attente.  

        L’Équipe d’aide à la vie quotidienne de Prendre soin fait la différence en offrant des services personnalisés, variés et nous sommes à votre écoute. 

        Nous vous jumelons avec une ou un intervenant selon vos critères de choix. Cela peut être une infirmière, un préposé aux bénéficiaires, un auxiliaire de vie, une éducatrice, etc… Nous nous assurons que les intervenants ont les connaissances nécessaires, un casier judiciaire vierge, et nous nous chargeons de les remplacer en cas de vacances ou maladie. 

        Ce service personnalisé est flexible au niveau des tâches à effectuer et disponible de 3h par jour à 24h/7j.  

       Appelez-nous au 514-360-0440 pour une évaluation gratuite de vos besoins afin de discuter de comment  nous pourrions vous aider selon votre budget.          

 

        Tenez un journal ou un dossier santé 

         L’idée serait de réunir toute l’information santé et les besoins particuliers de votre être cher dans ce même cartable. (histoire de santé, ses allergies, liste de médicaments, les contacts de son équipe de soins, ses résultats d’analyses, de pressions artérielles, les taux de glycémies etc… )

        Il y a le carnet santé Québec en ligne qui pourrait vous aider également. Vous pouvez concevoir le vôtre en version papier aussi. 

        C’est l’idéale pour ne rien oublier. Cela serait accessible aux personnes auxquelles vous déléguerez les soins à effectuer. Elles pourraient noter leurs commentaires par exemple .   

       Lorsque vous vous apercevez de changements, pensez à mettre à jour le journal. Vous pourrez y noter les questions à poser aux médecins, aux pharmaciens ou aux infirmières. Notez l’évolution de santé de votre être cher. 

       Ainsi, votre tête sera bien moins chargée, et si vous n’êtes pas joignable, on pourra toujours trouver l’information nécessaire.

 

          Établissez une routine

        Établir une routine que l’on complète ou ajuste au fur et à mesure permet d’une part de s’assurer que tous les besoins de la personne aidée soient comblés, mais aussi d’optimiser son temps ainsi que son énergie. 

       Cela vous permettra de mieux organiser votre vie et diminuera votre stress au quotidien également. L’idéal c’est de mettre cette routine accrochée sur un mur, et visible pour la personne aidée. Cela permettra de la responsabiliser, la rendre actrice de sa vie, lui permettre de la garder alerte au niveau de ses repères spatio-temporels. 

       Ayez un semainier pour les tâches quotidiennes: ( ex : le lundi: douche, visite de Catherine, aller prendre une marche, le mercredi shampoing, préparer le menu de la semaine pour l’épicerie, le vendredi préparation des plats de la semaine, nettoyage du cadre de vie avec de l’aide-ménagère).  

        Ayez un calendrier pour y mettre vos rendez-vous ponctuels ( ex.: le 25 avril 13h: RDV pour soins des pieds, visite de la famille, etc.)

  

          Prenez soin de vousnPrez soin de vous

         Les aidants que nous côtoyons nous disent souvent que ce n’est pas facile car ils travaillent à temps plein, doivent s’occuper de l’entretien ménager, des courses, des rendez-vous pour eux et pour leur proche. Pour certains cela faisait plus de trois ans qu’ils n’avaient pas pris de congé. Cela se ressentait dans leurs états de santé.  

       Il n’est pas égoïste de vouloir prendre du temps pour soi une journée ou deux dans la semaine. Il faut savoir décrocher et prendre du recul. C’est un bon moyen pour refaire son plein d’énergie. 

       Qu’il s’agissent d’un temps de détente, faire une activité que vous aimez ou partir en vacance, vous pouvez déléguer vos tâches quotidiennes à une personne de confiance dans votre entourage ou à l’équipe d’aide à la vie quotidienne de chez Prendre soin. Vous pouvez compter sur nous.

  

           Informez -vous

        Informez-vous sur la maladie et les besoins de votre être cher. Cela vous permettra d’avoir une meilleure compréhension de ce qu’il/elle vit. Posez des questions à votre médecin, discuter avec votre infirmière de famille. Nous pouvons vous offrir ce service également.  

      Améliorez vos connaissances pourrait vous donner une meilleure confiance de ce que vous faites, et vous assurer que vous êtes à jour dans ce qui se fait présentement. 

       Il existe peut-être des outils, des techniques modernes qui pourraient faciliter votre vie et rendre le quotidien à domicile plus sécuritaire, plus simple et facile ( ex.: des précautions à prendre, des signes à surveiller, l’aménagement de la salle de bain, un lit médicalisé, une téléalarme, etc.) 

 

            Les centres de jour

         Il y a les centres de jour qui offrent des activités intéressantes aux personnes en perte d’autonomie leur donnant ainsi la chance de socialiser et de se faire dorloter.

        Cela vous permettrait d’avoir un répit et avoir du temps pour vous. Et d’autre part, la personne aidée pourra rencontrer du monde et faire des activités stimulantes.

       Vous pouvez ainsi voir qu’il y a différentes options qui s’offrent à vous. Il est temps de mettre ce qui vous convient le mieux en pratique et le plus tôt possible afin d’être mieux préparé et permettre à votre proche de maintenir sa dignité et sa qualité de vie dans son foyer.  

        Ensemble, on va plus loin…

 

( L’information contenue sur cette page a pour but de vous informer et ne se substitue pas à l’avis personnalisé d’un professionnel de santé. Si vous avez besoin d’informations complémentaires, contactez-nous.)

 

NOUS POUVONS VOUS AIDER

1

ÈRE ÉVALUATION
GRATUITE

Soins et services éligibles aux remboursements des assurances privées et crédits d’impôts.

N'ATTENDEZ PLUS !

  
   
Prendre RDV